Haut

Poser 1 question

Suspension du permis de conduire

Une mesure de sûreté pour une période donnée.

En cas d'infraction grave au Code de la route ou de délit, le contrevenant peut être sanctionné par une suspension de son permis de conduire.

Suspension du permis de conduire : principe

Annulation permis

Une suspension du permis de conduire est une mesure de sûreté qui consiste à interdire un contrevenant de conduire pendant une durée déterminée. Le conducteur peut donc récupérer son permis de conduire à l'issue de la durée de suspension.

Elle peut faire suite à une rétention du permis de conduire par les forces de l'ordre en cas de présomption de conduire sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants, qui ne peut dépasser 72 heures.

La suspension du permis de conduire peut être décidée par :

  • le préfet : on parle de suspension administrative ;
  • le tribunal : on parle de suspension judiciaire.

Suspension administrative du permis

Qu'est-ce que la suspension du permis de conduire administrative ? Pour quelles infractions peut-elle être décidée ? Quelle est sa durée ?

Qu'est-ce que c'est ?

La suspension administrative est une suspension immédiate et provisoire. Elle est décidée par le préfet du lieu de l'infraction en cas d'infraction grave au Code de la route.

Cette suspension est appliquée jusqu'au jugement de l'infraction par les tribunaux. Le tribunal peut alors prononcer :

  • un non-lieu pour la suspension ;
  • une peine de suspension plus courte ;
  • une peine supérieure.

Bon à savoir : l'arrêté de suspension du permis de conduire peut directement être remis par les forces de l'ordre ou être envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception.

Pour quelles infractions ?

Le préfet peut ordonner une suspension du permis de conduire pour des infractions graves au Code de la route telles que :

  • excès de vitesse d'au moins 40 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée ;
  • non-respect d'un arrêt obligatoire :
    • priorité ;
    • stop ;
    • feu rouge ;
  • conduite sous l'emprise de l'alcool avec un taux supérieur ou égal à 0,8 gramme par litre de sang ;
  • refus de se soumettre à un dépistage de la consommation d'alcool ou de stupéfiants ;
  • délit de fuite ;
  • circulation en sens interdit sur autoroute ;
  • utilisation d'un détecteur de radar ;
  • défaut d'assurance...

Quelle est sa durée ?

La suspension du permis de conduire décidée par le préfet à un caractère provisoire, elle est donc fixée en général à 6 mois.

Cependant, elle peut être fixée à 1 an en cas de :

  • atteinte involontaire à la vie ou à l'intégrité de la personne susceptible d'entraîner une incapacité totale de travail ;
  • conduite sous l'emprise de l'alcool ;
  • délit de fuite.

Suspension du permis de conduire judiciaire

Qu'est-ce que la suspension du permis de conduire judiciaire ? Quand est-elle appliquée ? Quelle est sa durée ?

Qu'est-ce que c'est ?

La suspension judiciaire du permis de conduire est une sanction décidée par le juge en cas d'infraction grave ou de délit.

Cette suspension est décidée à l'issue d'une audience au tribunal de police ou au tribunal correctionnel en fonction de la gravité de l'infraction ou du délit.

Elle peut être prononcée à titre de sanction :

  • principale : le contrevenant ne sera sanctionné que par une suspension du permis de conduire ;
  • complémentaire : la suspension du permis de conduire est une sanction complémentaire à une amende par exemple ;
  • de substitution : la suspension du permis de conduire se substitue à une peine de prison. Ce type de sanction ne peut être prononcé que pour une infraction non routière, par exemple en cas de manquement à des obligations familiales.

Quand est-elle appliquée ?

Une suspension du permis de conduire judiciaire peut être appliquée en cas de différentes infractions et délits :

  • conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants ;
  • conduite malgré une suspension ou une rétention du permis de conduire ;
  • délit de fuite ;
  • refus de restitution du permis de conduire après notification d'une décision de suspension ;
  • infraction portant atteinte involontaire à la vie ou à l'intégrité physique d'une personne ;
  • refus de se soumettre aux dépistages d'usage d'alcool ou de stupéfiants ;
  • excès de vitesse de plus de 30 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée.

Durée de la suspension du permis de conduire judiciaire

En général la durée de la suspension du permis de conduire judiciaire est fixée à 3 ans maximum, mais elle peut être fixée à 5 ans en cas d'homicide ou blessures involontaires.

Elle peut également être doublée en cas de :

  • délit de fuite ;
  • récidive ;
  • cumul d'infractions comme délit de fuite et conduite sous l'emprise de l'alcool.

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Le certificat du permis de conduire, valable 4 mois  | ACTU

    La durée de validité de la fameuse « feuille rose », le certificat d’examen du permis de conduire, a été allongée à 4 mois au lieu des 2 mois valables auparavant, lorsqu’il a été délivré à compter du 1er juillet 2013. Ce certificat, délivré en cas [...]

  • Permis de conduire : un sur dix est faux  | ACTU

    Sur confirmation du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, 10 % des permis de conduire en circulation seraient falsifiés. Mais depuis le 16 septembre, les nouveaux permis à puce permettent de réduire les trafics et les fraudes. Toutefois on parle de 40 mi [...]

  • Licenciement pour retrait de permis : ce que vous ne sa (...)  | ACTU

    Le retrait de permis peut constituer un motif de licenciement. Toutefois, d'après l'avocate Stéphanie Jourquin, si le juge administratif annule ce retrait de permis, le licenciement peut alors se retrouver dépourvu de cause réelle et sérieuse. Il faut pou [...]

  • Si vous passez votre permis, ne faites pas comme elle  | ACTU

    Ne pas avoir son permis de conduire pose quelques problèmes au quotidien : frein à l'embauche, limite dans les déplacements, etc. Les conséquences d'un retrait du permis de conduire sont également assez déplaisantes : outre celles vues précédemment [...]

  • 60 000 passages de permis de conduire en plus  | ACTU

    Le ministère de l’Intérieur a demandé aux préfets de faire de la place pour 60 000 passages en plus de l’examen pratique du permis de conduire afin de réduire le délai d’attente des candidats pour l’année 2014. Il n’est jamais aisé de trouver une date po [...]

  • Assurer son permis de conduire  | FICHE PRATIQUE

    Assurer votre permis de conduire permet de bénéficier d'une indemnisation suite au retrait de votre permis afin de le repasser en tout ou partie. La formule de base comprend : l'inscription aux stages et examens ; le remorquage du véhicule en cas [...]

  • Sécurité routière : nouvelles propositions d'encadre (...)  | ACTU

    Les quatre commissions du Conseil national de la Sécurité routière ont dévoilé aujourd'hui leurs propositions pour faire baisser la mortalité sur les routes. Ces propositions devront être présentées lors de l'assemblée plénière du CNSR, puis seront votées [...]

  • La conduite accompagnée : 550 euros d'économie  | ACTU

    Préparer son permis avec la conduite accompagnée revient "nettement moins cher" qu'avec une formation classique, permettant d'économiser environ 550 euros, révèle lundi une étude de l'association Prévention routière. La conduite accompagnée, formation ant [...]

 
 

Poser une question

Téléchargements

Le guide du permis de conduire
Le guide du permis de conduire

Guide, question-réponses, astuces
139 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 4800 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Suspension du permis de conduire : toutes
les démarches à effectuer
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation